Mirage III

Mirage 3C

Le Mirage III fabriqué par Dassault Aviation est un chasseur d’interception léger, issu de l’expérience des combats aériens de la guerre de Corée.

Le premier exemplaire a vu le jour en juin 1955 sous le nom de MD 550 pour Mystère Delta (le nom sera modifié en Mirage I pour lequel l’utilisation d’une aile « delta » sera maintenu) Plusieurs versions se succèderont jusqu’en 1961. Durant cette période, cet avion détiendra le plus grand nombre de records de vitesse. Ce fût d’ailleurs le premier avion européen a atteindre la vitesse de Mach 2 (piloté par Roland Glavany)

Mirage III

Utilisation du moteur fusée.

En 1959, ce sera Jacqueline Auriol qui deviendra la première femme à atteindre cette vitesse. Parmi ces records, on notera également le plus haut plafond atteint grâce l’assistance d’un moteur fusée avec une altitude de 25 500 mètres.

Sa polyvalence lui a permis d’être retenu comme avion de chasse par 11 pays pour un total de 845 aéronefs. En France, l’Armée de l’Air comptabilisait 407 Mirage III, déclinés en 4 versions. Il ne sera plus en service à partir de 1994.

Caractéristiques :

  • Masse à vide : 6 tonnes
  • Carburant :  2500 litres (+ 266 litres en réservoir externe)
  • Dimensions : 14,80 m (longueur) 8,22 m (envergure) 4,50 m (hauteur)
  • Propulsion : Réacteur à post-combution de 6 tonnes de poussée (+ 1 fusée de 1,5 tonnes de poussée)
  • Vitesse maxi : Mach 1,95
  • Vitesse maxi à basse altitude : 1390 km/h
  • Plafond : 18 000 mètres

Cet avion mythique est devenu célèbre grâce à la BD et à la série TV « Les Chevaliers du ciel » de 1967 à 1969.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.