Garde à vous

garde-à-vous - M6Revivre le service militaire.

C’est ce que propose la nouvelle émission de télé-réalité de M6 « Garde à vous – Retour au Service Militaire », dès le 16 février 2016 à 20h55. Trois semaines durant laquelle 19 jeunes garçons vont connaître le service militaire de leurs aînés.

Encadrés par d’anciens militaires, ils vivront ces 3 semaines intenses dans le Fort de Charlemont de Givet, ancien centre d’entraînement commando de l’Armée de Terre.

La Tranchée Militaire and Co figure parmi les nombreux partenaires qui ont permis la réalisation de cette 1ère saison. Découvrez les accessoires authentiques et toujours opérationnels qui seront utilisés par nos jeunes recrues !

Les appros

La caveLe matériel est stocké dans un même endroit et sera perçu par les recrues au fil des activités. Sur cette vue, on y trouve :

Le casque lourd modèle 51 et son sous-casque. Utilisez principalement durant les classes, ils sera par la suite remplacé par le casque F1. Peu pratique et lourd, ce casque avait une fâcheuse tendance à pivoter lorsqu’on court. Le casque F1 avec son système de sangles et sa jugulaire mettra fin à ce problème.

Se nourrir est un acte de combat. Et lorsqu’on est en manoeuvre, rien ne vaut la marmite 3 éléments (une gamelle pour l’entrée, une pour le plat et une pour le désert) et la fameuse gourde en aluminium, qui, lorsqu’il gelait, avait son bouchon qui collait par la glace. Accompagnée de son quart pour boire toute sorte de boisson chaude ou froide.

Un bon soldat est un soldat qui sait creuser un trou de combat. Outil indispensable à tout fantassin qui se respecte, la pelle-pioche ou pelle US est un outil polyvalent : pelle pour creuser, marteau pour planter les sardines de la tente, pioche pour faire une rigole autour de la tente, hache rudimentaire pour couper du bois mort ! Accrochée à la ceinture, elle martyrisera des contingents entiers lorsqu’elle se positionnera à l’arrière du ceinturon.

Sur les étagères au second plan, on trouvera plusieurs caisses à munitions et différents jerricans. On notera également la bobine de fil DR-8, à côté des jumelles.

InfirmerieQue celui qui n’a jamais fait un séjour à l’infirmerie pendant son service militaire, lève la main ! Un lieu où tout le monde veut aller et y rester le plus longtemps possible. Exit les rangers pendant le séjour à l’infirmerie, place aux chaussures de brousse.

Les infirmeries des régiments sont du ressort du Service de Santé. Dirigée par un médecin-chef avec, sous ses ordres, quelques infirmiers, ils veillent sur la santé des soldats (en service courant pour soigner les petits bobos du quotidien ou pendant les manoeuvres extérieures ou les exercices spéciaux comme le tir ou la mise en oeuvre d’explosifs par exemple)

On retrouvera ici de nombreux équipements, du pansement individuel au brancard, en passant par différentes caisses et boîtes.

 

La chambreLa chambre, enfin ! Même si quelques contraintes persistent (nettoyage à faire tous les matins, aérer et défaire son lit, ranger son armoire, respecter l’extinction des feux) la chambre reste avec le foyer le lieu de rassemblement et de décompression préféré des bidasses.

Généralement, 8 ou 9 lits occupent une grande pièce avec autant d’armoires individuelles. Le couchage réglementaire est composé de 2 couvertures, 2 draps, une housse de matelas et d’un traversin avec sa housse.

Le paquetage est rangé dans l’armoire, selon un schéma type qui différent selon les compagnies et les régiments. Toujours est-il que le sac à dos est toujours rangé au bas de l’armoire !

Concernant le célèbre lit en fer de 70 cm, il était facile de le mettre en « chandelles », avec son occupant ou de déverrouiller les pattes qui tenaient à la verticale la tête de lit et le pied de lit, de sorte que le lit se pliait lorsqu’on sauter dessus (l’appelé ne se couche pas délicatement, il se jette sur son lit !)

Voir le replay sur M6

Voir les partenaires de l’émission